Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/02/2012

SALONS, FESTIVALS ET AUTRES ATTROUPEMENTS, EN MARS.

Après le Salon du Livre de la bonne ville de Paris (16, 17 et 18 mars), je participerai du Salon du Polar de Lens (24 et 25 mars) qui semble avoir mobilisé toutes les tractions avant du département pour l'occasion.

lens.jpg

20/02/2012

DÉCIDÉMENT, JEAN YANNE AURA TOUT FAIT !

Journaliste, animateur de radio et de télévision, acteur, réalisateur de films mythiques comme Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil… Mais aussi scénariste de bande dessinée. En 1969, il écrit pour Tito Topin (futur auteur de polars et scénariste de la série télévisée Navarro) cet objet étrange, aujourd'hui réédité. L'intrigue est un modèle de joyeux délire et raconte comment une pénurie de langoustes, animal qui garantit la paix sur terre, sème la panique parmi les grands de ce monde. C'est surtout l'ambiance générale de l'album qui mérite le détour. Les couleurs pétantes et le dessin de Topin, tout en arabesques psychédéliques, entraînent le lecteur dans un voyage à travers le temps en direction des années 60. Mais l'utopie révolutionnaire propre à l'époque est ici quelque peu malmenée par l'esprit volontiers caustique de Jean Yanne. (RollingStone)

img151 - copie.jpg

"Donnez votre mayonnaise, vous sauverez une vie"… Casterman (…) réédite La langouste ne passera pas, la très provocatrice et très culte BD dans laquelle Jean Yanne et Tito Topin dynamitaient, en 1969, la France des Trente Glorieuses. Cet ovni au graphisme psychédélique façon "Yellow Submarine" a aussi contribué à poser les bases de la bande dessinée pour adultes de l'après-Mai 68.  (Livres-Hebdo)

 

07/02/2012

LE MAGHREB DES LIVRES

Le dimanche 12 février, autant dire dimanche prochain, je serai au "Maghreb du Livre" qui se tiendra à l'Hôtel de Ville, 3 rue Lobau, à Paris IV°.

Une signature aura lieu à 17.15 hres, suivie d'une lecture à 18.15 hres.

affiche_18me_mdl_320.jpg

03/02/2012

AVRIL (anagramme Livra), MOIS DU LIVRE.

En avril, parution de mon prochain livre Tout le monde il est beau, tout le monde il est Jean Yanne, aux Editions Naïve.

N370.jpg

12/01/2012

Langouste émancipatrice !

"Donnez votre mayonnaise, vous sauverez une vie"… Casterman réédite La langouste ne passera pas, la très provocatrice et très culte BD dans laquelle Jean Yanne et Tito Topin dynamitaient, en 1969, la France des Trente Glorieuses. Cet Ovni au graphisme psychédélique façon "Yellow Submarine" a aussi contribué à poser les bases de la bande dessinée pour adultes dans l'après-Mai 68. (Livres-Hebdo)

IMG_5697.JPG

Comme Jean Yanne n'a jamais fait ça auparavant et que Tito Topin n'a jamais dessiné une seule case de BD, les deux hommes étaient faits pour s'entendre. Le résultat s'intitule "La langouste ne passera pas" (Casterman) et demeure, à l'heure actuelle, une des plus grandes bandes dessinées loufoque, critique, psychédélique et intelligente jamais parues dans l'hexagone. Résumer l'histoire de la Langouste en quelques lignes est une hérésie car cet album ne se résume pas : il se dévore. Donc, amis lecteurs, à votre porte-monnaie pour investir dans le haut de gamme de l'humour. Evidemment, si l'on replace les choses dans leur contexte, cette BD va tellement déplaire aux bien-pensants qu'elle s'arrêtera à sa seconde aventure. C'est donc avec une joie non feinte que l'amateur de rééditions utiles retrouvera ces deux volets afin de les installer sur sa fenêtre avec vue sur la réalité. (Rock & Folk)

08/01/2012

Un document farfelu au nihilisme joyeux.

img154.jpg

Publiées en 1969, La langouste ne passera pas et Voyage au centre de la C… ulture sont les seules incursions de Jean Yanne dans la BD. Alors au sommet de sa popularité d'acteur et d'animateur radio, il s'acoquine à Tito Topin, un illustrateur de pub à la mode pour imaginer ces pochades délirantes. On y découvre une organisation secrète, le BIDE (des bras cassés), qui enquête sur une mystérieuse disparition de langoustes et partent à la chasse à la bêtise. Les auteurs ironisent sur le contexte social et politique de l'époque : ils ricanent de l'ORTF et des Chinois, fustigent la réforme de l'enseignement, la radio, les flics, tapent sur tout le monde avec une irrévérence bon enfant et un joyeux nihilisme – loin toutefois de la crudité et de la cruauté d'Hara-Kiri. L'impression de foutoir jovial est renforcée par le splendide graphisme de Tito Topin, entre pop art et psychédélisme, déclinaison grand public des illustrations de Guy Pellaert, par une mise en page et des couleurs explosives et par une profusion d'onomatopées. Un document farfelu, turbulent et précieux sur une époque dont la liberté nous apparaît enviable et lointaine.
A.-C.N. (Les Inrockuptibles)

21/12/2011

LA BD POP !

img198.jpg

A la fin des années 60, un drôle d'album se retrouve dans les bacs des libraires. Il est revendiqué par Jean Yanne et Tito Topin. (...) Loufoquerie, couleur pop et critique à peine voilée de la France conservatrice du général de Gaulle se télescopent dans un cocktail aussi détonant qu'une prise de LSD lors d'une parade d'éléphants orchestrée par Andy Warhol. L'environnement politique et artistique de l'époque est bien brossé dans la préface de cette réédition. (...) Il y aura la naissance d'une amitié solide entre le scénariste et le dessinateur. Le deuxième se fendra d'ailleurs d'affiches bien explosées pour certains films de Jean Yanne comme le célébrissime Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil.

Th. D.-F. (L'Avenir) Presse de Belgique.

19/12/2011

LA BD DE JEAN YANNE

La Langouste ne passera pas, Jean Yanne et Tito Topin. Editions Casterman, 112 pages, 19,95 euros.

img197.jpg

Un jour,  dans un lieu secret, dissimulé sous l’Arc de Triomphe, Astra Khan, le secrétaire général de l’ONU a rendez-vous avec Monseigneur qui est chargé de la direction du B.I.D.E. (Bureau d’Investigation pour la Défense des Espèces), une organisation secrète enviée du monde entier.

En effet, l’extraordinaire ordinateur hypermé-gafonctionnel du B.I.D.E. doit révéler la composition d’une vitamine qui fera disparaître la guerre de la planète. Le suspens est hallucinant !

Disons le tout de suite pour casser le suspens insoutenable qui ronge le lecteur, celle Langouste est tout à fait loufoque. Ce chef d’œuvre de nonsense à la française est fermement ancré dans son époque. Tout y est un style graphique bien psychédélique et pop art à la Pellaert, des couleurs flashies qui s’entrechoquent et l’humour acide de Jean Yanne qui vient se répercuter dans toutes les pages, en égratignant hommes politiques et idées à la mode de l’époque. Drôle, sympathique et nostalgique à la fois, avec cette intégrale, Casterman nous replonge dans les Trente glorieuses, une époque où la vie semblait plus facile.

Pour terminer, précisons que la série a été interrompue brutalement par l’éditeur en raison d’un ton jugé trop irrévérencieux à l’époque.

François Membre (Le courrier Picard)