Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Vingt ans après.

    img066.jpg

    Un jeudi de septembre 94 (vingt ans avant), Navarro bat Mitterrand en terme d'audience. Jacques Faizant, dans le Figaro du lendemain, s'en réjouit avec le talent qui a été le sien tout au long de sa carrière. L'original de ce dessin, à la demande de Pierre Grimblat (le producteur de Navarro), lui a été offert par Faizant.

  • Shanghaï Skipper. C'était en 85..

    A noter qu'en 85, le nom du scénariste (en gras) apparaissait au-dessus de celui du réalisateur (en maigre).

    "Un scénario habile. Une première, Claude Nougaro, comédien, en paumé poète qui a découvert l'arme absolue, le tube de colle... De quoi faire rêver James Bond ! Un polar branché dans le style de "Diva".

    ATTENTION : Tous les téléfilms de cette série sont présentés avec le rectangle blanc, signe qu'ils sont réservés aux adultes.

    08.jpg

  • Allez, l'O.M. !

    7.jpgIls sont toute une tablée sur la place, près de la fontaine, ils ont passé commande pour le repas dominical, des pizzas pour l'essentiel, et en attendant les adultes boivent des bières, des pastis, des mauresques, ils rient volontiers et parlent fort, on devine qu'ils ont des liens de parenté ou qu'une vieille amitié unit ces femmes et ces hommes. Les enfants jouent, ils courent autour des tables, tombent, se relèvent, s'aspergent avec l'eau de la fontaine. Fabien, ne traverse pas la rue, crie une mère en se dressant sur sa chaise. L'enfant revient près d'elle, elle se rassoit. Charles, touche pas cette cochonnerie ! dit un homme en attrapant son enfant par le col alors qu'il allait ramasser le vieil emballage d'un carnet de Miko qui traîne par terre. Bon Dieu, ajoute l'homme, pourquoi les gens ne jettent pas leurs saloperies dans une poubelle, à quoi elles servent les poubelles ? À propos de poubelles, dit un autre en s'esclaffant à l'avance, tu sais ce que ça veut dire O.M. ? Silence. Ça veut dire : Ordures Ménagères. Et de s'esclaffer plus fort. Putain, tu insultes l'O.M. ? Mais non, c'est juste une blague… Putain, répète un peu, t'as dit que mon club c'est des ordures ? Mais, c'est pour rire, merde… C'est à moi que tu dis, merde ? Les deux hommes se dressent, un verre de chardonnay se renverse et se brise. Faites pas les cons ! gueule une femme. Un enfant hurle.

     

     

  • Maigret (Jules), commissaire à la PJ.

    L’exotisme. Voilà ce que m’évoquait Maigret lorsque je lisais ses romans, étant jeune, au Maroc d’abord, au Brésil ensuite. Son Paris avec ses bistros, sa blanquette, sa choucroute, ses andouillettes me faisait rêver de grisaille, de pluies, de brumes, allongé devant un feu de cheminée, charentaises aux pieds, pipe au bec, gilet tricoté main. Sa province lointaine aux silences à peine troublés par de lentes et lourdes péniches, le manteau qu’il accrochait au perroquet en entrant dans un bistro à l’atmosphère embuée par l’humidité que dégageait un poële à mazout, l’odeur sure de vieux, le papier peint de la chambre de l’hôtel Terminus à Chateauroux avec sa truite pochée à la sauce au bleu, le sifflet du garde-barrière, me projetaient en France tandis que je me dorais au soleil de la plage d’Ipanema, un verre de caipirinha à la main. C’est lorsque je suis arrivé en France, à l’âge avancé de 34 ans, que je me suis assez vite détaché de Maigret, de son coq au vin et de sa Loulou en robe à pois. Il avait perdu de son pittoresque tandis que, parallèlement, se terminait ma jeunesse.

    img064.jpg